© 2017
Powered by Gantry Framework

Raie.Bleue Cette histoire s’est déroulée il y a plusieurs années. Quelque part en Argentine, sur la côte Atlantique. Je m’appelle Eva et mon petit frère, lui, s’appelle Ivan. Nous étions venus pour les vacances rejoindre la famille car ma maman est argentine et mon papa est français. C’est pratique, nous avons deux pays et deux cultures différentes. Là-bas, on ne peut pas faire certaines choses et ici on peut manger des choses différentes de l’autre là-bas ! Mais revenons à notre histoire. C’était l’été et nous étions avec nos cousins sur la plage. Une plage qui faisait des dizaines de kilomètres. On pouvait jouer pendant plusieurs heures sans voir personne. On l’avait surnommée « la plage déserte ».

musicLa Raie Bleue, lu par l'auteur          musicCommander

Tout avait commencé une semaine auparavant, lorsque le père de Jimmy était revenu de son voyage en Egypte.
Après avoir sauvé une jeune fille de la noyade, un vieil homme habillé de blanc de la tête aux pieds lui offrit un coquillage.
- Tiens, ce présent est pour toi, car tu es bon et courageux. Tu en es digne, offre-le à ton enfant.
François n’eut même pas le temps de le remercier que le mystérieux inconnu avait déjà disparu parmi la foule. Il décida alors de s’asseoir quelques minutes sur les marches de la fontaine, située en plein milieu de la place, afin de réfléchir sur ce qui venait de se passer. En effet, comment ce vieillard pouvait-il savoir qu’il avait un fils ? Et pourquoi ne s’était-il pas présenté ?

musicCommander

cahier.Grenier

La famille Kent venait d’emménager dans une adorable maison de l’Arizona. Il y avait des cartons un peu partout. Seuls les lits, pour des raisons de confort, étaient installés. Quant au reste, cela ressemblait plutôt à du camping sauvage et pour trouver un objet ou un vêtement, il ne fallait pas être pressé ! La situation plaisait beaucoup à Jennifer, l’enfant unique de Henry et d’Anaïs. Ses parents étaient tous les deux archéologues et ils revenaient d’une mission de trois ans en Sicile et plus précisément près de Bagheria. En effet, ils avaient reconstitués tout un site romain. Jennifer aimait beaucoup la beauté des lieux et la gentillesse des habitants. Le soleil et les pastèques énormes, sans parler des pâtes préparer par la voisine : Mama Cali. Et c’était non sans une grande tristesse que la jeune fille était partie. Même si depuis son plus jeune âge, c’était ainsi. Elle avait déjà parcouru bon nombre de pays malgré ses dix ans, mais c’était la première fois qu’elle venait aux Etats-Unis. Le désert et l’immensité de l’Arizona...

musicCommander

Bleu. LilouLilou était une petite fille différente des autres enfants.
Ce sont des choses qui arrivent…
Lilou était entre deux couleurs, pas assez blanche pour certains et trop peu noire pour d’autres. Les moqueries des enfants étaient pénibles,  mais plus pénibles encore celles des grands. C’était quelque part, dans une ville triste, perdue entre deux gares. Mais cela n’excusait en rien les moqueries, car en d’autres villes moins tristes et sans gare, courent, roulent  les mêmes insultes.

musicLe Miroir Bleue de Lilou, lu par l'auteur        musicCommander

Peintre.UniUn homme monte sur une chaise et scrute l’horizon pendant que l’autre reste debout.
- Mais, que fais-tu ?
- Je regarde l’enfant que j’étais.
- Et que vois-tu ?
- J’apprends à lire et à écrire. Je vois dans les mots des elfes qui nous guident dans notre ignorance.
La lumière s’éteint et apparaissent alors des musiciens qui forment un cercle et commencent à jouer du didjiadou. Une petite fille arrive et allume des bougies autour des musiciens. Elle part du côté gauche et les musiciens du côté droit. Une lumière éclaire la scène

music Le peintre de l'univers lu par l'auteur         musicCommander

Globe.TerreLes flocons de neige virevoltaient dans le ciel de ce mois de décembre.
Doucement le jour laissait sa place à la nuit. Et en quelques dizaines de minutes à peine, une pellicule blanche avait recouvert toute la ville. C’était la veille de l’anniversaire de Cassandra et son père se demandait bien ce qu’il pourrait lui offrir. Il marchait dans les rues à la recherche d’une boutique qui s’appelait Au Temple de l’Acacia. C’était un de ses amis qui lui avait conseillé d’aller voir cette étrange échoppe au nom tout aussi bizarre. Il l’aperçut enfin, elle était située au numéro 33. D’un pas décidé, il s’y rendit sans hésitation. Un vieil homme aux cheveux blancs et à la longue barbe était assis derrière le comptoir en train de lire un vieux grimoire éclairé par un chandelier gigantesque à sept branches.

musicCommander

volcancouvLe ciel était dégagé et l’ombre de l’aigle se reflétait dans les eaux profondes.
Il y a bien longtemps déjà que le volcan s’était endormi et avait laissé les pluies et les ruisseaux prendre place pour former un lac dans le creux du volcan. Marianne et Guillaume venaient chaque mercredi se promener, faire du canoë comme tous les enfants de la région. Une légende disait qu’au milieu du lac, il n’y avait pas de fond et qu’un jour un jeune prince avait disparu englouti à jamais dans ses profondeurs. La légende dit même que seuls ses gants blancs flottaient sur l’eau, que parfois, au loin, on entendait le prince chanter un air d’antan : « Gente dame ».
La légende disait toujours qu’avant chaque événement nouveau, l’aigle des mots tournoyait au-dessus du lac comme pour mieux prévenir les imprudents.

musicde l'Autre côté du Volcan, lu par l'auteur         musicCommander

KhamannIl y a fort longtemps, dans un pays lointain au paysage désertique se promenait un jeune garçon d’environ huit ans. Il se prénommait Khamann. Il était orphelin. Il ne savait pas vraiment où dormir et se contentait de passer les nuits à la belle étoile lorsqu’il faisait beau ou dans une grotte les nuits de grand froid.  La journée, il marchait beaucoup à la recherche d’un travail en échange de quelques pièces d’or ou contre un peu de nourriture. Mais il y avait rarement du travail. Pourtant, le petit homme était courageux. Il avait déjà travaillé dans les champs, dans les mines de cuivre. Il avait été porteur, livreur, arpentant parfois deux montagnes dans une journée et parcourant plus de trente kilomètres ! Parfois, il pleurait en silence. Car il était triste d’être toujours tout seul, de ne pas avoir de famille et surtout de ne pas avoir, comme les autres enfants, une maman et un papa.

musicKhamann le Méditant, lu par l'auteur         musicCommander

armoirecouvokArrivée à la maison de Christiane, ou plutôt face au manoir gigantesque, Florence s’extasia devant la beauté des lieux. Littéralement subjuguée, elle resta la bouche ouverte et les yeux écarquillés au moins deux bonnes minutes. Un curieux sentiment s’empara alors de sa personne, une impression étrange et indescriptible. Elle savait qu’il y avait quelque chose de très important dans cet endroit-là, et que dans la vie il n’y avait peut-être pas de hasard.
Sa présence était-elle attendue ?
Et que pouvait-elle bien découvrir ?
Cela pourrait-il être dangereux ?

musicCommander

 

couvlneIl y avait une longue étendue de sable sur plusieurs dizaines de kilomètres et l’horizon se perdait sur l’océan calme et endormi. La lune était ronde et blanche éclairant quelques poissons volants. L’endroit, à cette heure aussi tardive, était totalement désert. Seul, Léandro était là. Le jeune garçon était assis sur le sable en tailleur et pouvait contempler la vue magnifique. Au loin, il aperçut tout d’abord un bouillonnement puis une forme longue et sombre qui sortait de l’eau. Par réflexe, il se jeta à terre. Il n’en croyait pas ses yeux : il s’agissait bien d’un sous-marin ! Aussitôt, trois hommes-grenouilles s’en étaient extraits et plongèrent.

musicCommander

 

larlequin1couvok

J’étais enfant et bien malheureux comme ma grande sœur d’ailleurs. Mes parents venaient de divorcer. Au tout début, nous n’étions pas trop tristes et puis même un peu contents car nos copains nous avaient expliqué tous les avantages : terminées les disputes, beaucoup plus de jouets qu’avant, deux chambres et deux maisons, ce que l’on ne pouvait pas avoir avec l’un il suffisait de le demander à l’autre. On pouvait moins bien travailler à l’école car on avait une bonne excuse et puis tant de choses encore.  
Mais pour ma sœur et moi, cela s’est vite transformé en un grand malheur lorsque…

musicl'Arlequin, lu par l'auteur         musicCommander

sacdosokcouvok

Je me souviens des soirées avant de nous endormir, mon père arrivait avec un chandelier et nous allumions la bougie, fermions la porte de notre chambre et laissions les volets accrochés pour voir les étoiles et la lune.  Assis tous les trois à même le sol, mon frère et moi, proposions un début d’histoire, des noms de héros et quelques détails de ce que nous voulions mettre dans cette fameuse histoire. Alors mon père inventait un récit qui nous emportait aux portes de l’endormissement et se poursuivait jusqu’à nos rêves…

musicCommander

 

vieuxgrimoire Tout avait commencé par une nuit de pleine lune. Théo et Patrices’étaient endormis comme d’habitude à neuf heures. Ils avaient terminé le sixième chapitre du livre intitulé « Le retour du gant noir ». Il s’agissait d’une sombre histoire policière qui aurait même fait peur à des adultes, bref ce genre de livre n’était pas vraiment favorable à l’endormissement et à un sommeil paisible pour les deux frères. Et il faut avouer que ce vieux manoir datant de plus de cent ans n’était pas à même non plus de les rassurer. Ils étaient arrivés dans la journée chez leur correspondant écossais qui répondait au prénom de Scott.

musicCommander

Dragons Tome 3L'histoire que je vais vous raconter, mes amis, n'est pas une histoire comme les autres puisqu'elle s'est réellement déroulée. Elle a eu lieu, ici, juste à côté de l'endroit où vous vous endormez. Serait-ce à dire que vous pourriez, à votre tour, vivre cette aventure ?

Dragons Tome 3

musicDragons & Cie, lu par l'auteur         musicCommander

musicLes deux Dragons, lu par l'auteur          musicCommander

Dragons Tome 3

musicLes Dragons en vacance, lu par l'auteur         musicCommander

Dragons Tome 3Si vous regardez la lune dans le ciel, vous remarquerez, parmi les milliers d’étoiles, deux planètes qui brillent plus que les autres encore. A droite la planète Carrée et à gauche la planète Ronde...

music La planète coeur lu par l'auteur         musicCommander